Pour une ville apaisée

Publié le 17 septembre 2021

Mis à jour le 1er février 2022

D'ici 2050, Bordeaux doit diviser par 6 ses émissions de gaz à effet de serre. Les transports sont responsables d'un quart des émissions de gaz à effet de serre sur la métropole bordelaise (dont plus de la moitié des voitures et près de 20% des poids lourds et véhicules utilitaires), les transports sont aussi responsables des deux tiers des polluants atmosphériques.
Ainsi, la ville de Bordeaux lance un plan d'actions inédit pour une ville apaisée avec un développement sans précédent des mobilités alternatives.
Pour une ville apaisée

Apaiser les quartiers dans tout Bordeaux

Limiter la vitesse
Depuis janvier 2022, la vitesse maximale autorisée est limitée à 30 km/h dans 89 % des rues de la ville (contre 37% auparavant).
À la clé :
  • Plus de sécurité
  • Moins de nuisances sonores
  • Meilleur partage de l'espace public au bénéfice des mobilités douces et actives

Des zones 30 dans toute la ville
L'extension des zones 30 est poursuivie en intra et en extra-boulevards pour que tout Bordeaux bénéficie d'aménagements apaisés d'ici la fin du mandat avec l'instauration de priorité à droite systématique, suppression des feux, rétrécissement des voies, élargissement des pistes cyclables.
À la clé : plus de sécurité, moins de nuisances sonores. Les zones 30 incitent physiquement à ralentir avec :
  • Sécurisation des double-sens cyclables
  • Suppression des feux
  • Rétrécissement des voies
  • Augmentation de la largeur des pistes cyclables
  • Généralisation de la priorité à droite
Des quartiers pour les piétons
La place accordée aux piétons sera plus importante avec l'agrandissement de la zone piétonne de centre-ville, sa superficie passera d'ici à 2023 de 40 à 65 ha, tout en améliorant le confort des usagers. Les voitures seront ainsi dirigées vers les grands parcs de stationnement. Les horaires de livraison seront davantage encadrés.
La "rue aux enfants"
Pour sécuriser les déplacements des écoliers et leur permettre de s'appropirer la rue, la Ville a créé "la rue aux enfants" devant les écoles. Les premières "rues aux enfants" viennent d'être inaugurées. A terme 80% en disposeront d'ici 2026.
"Ma rue respire"
De nouveaux plans de circulation favorisant les modes doux et actifs en découleront. La journée sans voiture, le 1er dimanche du mois, jusqu'alors limitée en centre ville, s'étend dans toute la ville, dans les 8 quartiers, sous le nom de "Ma rue respire".

Faciliter les mobilités douces et actives

Des transports en commun plus fiables
35 km couloirs bus-vélos seront développés pour permettre des transports en commun plus efficaces et une circulation des cyclistes facilitée.

"La ville à grands pas" : rendre la marcha attractive
À Bordeaux, la majeure partie des quartiers se situent à moins de 4 km de la place Pey-Berland. Afin de rendre la marche attractive, la Ville lance l'opération "la ville à grands pas" visant à créer des itinéraires aménagés pour tous les piétons, à l'ombre des arbres, avec des fontaines, des bancs, des trottoirs désencombrés….

"Petite Reine deviendra grande" : faciliter les déplacements à vélo.
Il s'agit de résorber les grandes discontinuités cyclables, de déployer le maillage des pistes cyclables, de développer un grand plan stationnement et services vélo. Ainsi les couloirs bus-vélo des boulevards couvrent déjà 80% du linéaire. Par ailleurs, le stationnement vélo sera doublé.

Un freefloating mieux encadré
Afin de remédier à l'encombrement des trottoirs, les zones de stationnement dévolues au free floating aménagées sur la chaussée seront doublées. Le nombre d'opérateurs sera également limité, et leurs pratiques mieux encadrées.

Favoriser l'autopartage
Afin de libérer la voirie, les places d'autopartage seront multipliées par quatre, et le stationnement payant sera développé tout en proposant des tarifs plus attractifs dans les parkings publics. 


Retrouvez le différé de la conférence de presse du 15 septembre 2021
 
 


Le dossier de presse détaillé